Couverture de la revue - Cybercultures

N° 55 - Cybercultures

Revue publiée en octobre 2012

La publication de cette revue a fait l'objet d'un colloque le 15 juin 2012.

Acheter la revue


Le développement extensif des pratiques numériques induit des changements profonds dans nos modes de vie et nos relations sociales. L'émergence de la cyberculture modifie également les environnements de vie de nos enfants et entraîne des remaniements, parfois importants, de la parentalisation et de l'éducation. Les effets de cette mutation sociétale sont observables dans nos pratiques cliniques. Il devient nécessaire de mieux comprendre ses différentes dimensions, sans préjugés passéistes, ni engouements irréfléchis, mais avec discernement et raison. C'est l'objectif de ce numéro qui en offre une présentation critique à destination des cliniciens et des praticiens de l'enfance.

Benoît Virole, Patrice Huerre*

Pendant deux cent mille ans, l’Homme a frappé le silex de plein fouet selon un axe vertical. Il brisait la pierre en plusieurs morceaux identiques au bloc initial mais pouvait ainsi plus aisément les prendre à pleine main. Puis, il s’est produit un changement. Le silex a été frappé de biais, avec un angle précis, produisant des éclats, de fines lamelles tranchantes, adaptées à la fabrication de flèches, de couteaux de pierre et de racloirs. Quelques degrés d’angle et une nouvelle ère pour l’humanité ! Transposons à nos jours. Pendant des millénaires, l’Homme a laissé sa marque, écrit, représenté, reproduit. Nous arrivons aux alentours de la fin du XXe siècle, puis brutalement le codage numérique – une infime bifurcation d’angle – fait naître une nouvelle civilisation. Instantanéité des communications multimédias généralisées, simulation virtuelle de la réalité, exportation de la quasi-totalité des connaissances humaines sur un réseau numérique mondialisé accessible aux individus… Le fait est là. Peu importe le qualificatif – mutation, révolution, évolution – le monde dans lequel nous sommes entrés n’est pas le même que celui d’hier. Mais le constat n’est pas aisé car rien n’est plus dérangeant pour l’esprit que la nécessité de penser l’inconnu.

Pourtant, nous sommes placés devant cette exigence, d’autant plus que nos métiers, nos domaines d’exercices concernent l’enfance et l’adolescence. Nous sommes donc impliqués  au premier chef par l’avènement de la civilisation numérique, car ce sont, aujourd’hui,  les jeunes, natifs du numérique, qui sont bien souvent nos pilotes dans la navigation au sein de l’univers des technologies nouvelles. Ce sont également eux qui seront, demain, les acteurs de ce monde, et il n’est pas sûr. Alors que nous sommes pétris de nos certitudes et pleins de nos peurs d’adultes, il est crucial que nous les préparions avec l’intelligence à laquelle ils ont droit. Comment naviguer en gardant le cap d’une transmission adulte responsable ? Entre un haro sur les jeux vidéo ou une démission généralisée, entre une apologie simpliste d’Internet et des interdits formels d’usage, les questionnements parentaux rejoignent ceux des professionnels et s’engouffrent dans l’impasse des normes. À quel âge doit-on autoriser l’usage du portable ? Combien d’heures par jour peut-on jouer à Warcraft ? Doit-on vérifier ses contacts sur Facebook ? Ces appels aux normes sont légitimes mais ils ne peuvent trouver sens que dans la compréhension des fondements et des enjeux de cette révolution numérique.

Les articles réunis dans ce numéro n’ont pas la prétention de tous les circonscrire, mais ils parcourent les grands domaines problématiques que sont le rapport au virtuel et au corps, le risque présumé d’addiction, les dangers potentiels des sollicitations dans les réseaux, l’utilisation des mondes virtuels dans les remédiations cognitives et en psychothérapie, les activités de pensée au cours de l’acte virtuel. Domaines suscitant des réflexions multiples, encore à l’aube de leur déploiement, mais qui ne peuvent laisser aujourd’hui  indifférent le professionnel de l’enfance.

*Benoît Virole, psychologue, psychanalyste, Paris.

*Patrice Huerre, psychiatre des hôpitaux, psychanalyste, coordinateur national de la pédopsychiatrie du groupe CLINEA, président de l’Institut du virtuel.

Dossier coordonné par Patrice Huerre et Benoît Virole

Éditorial

L’«aberration» des rythmes scolaires en France. Constat, analyse, propositions

Georges Fotinos, Docteur ès géographies, membre du comité de pilotage de la Conférence nationale sur les rythmes scolaires

Le dossier : Cybercultures

Introduction

Benoît Virole, psychologue, psychanalyste, Paris

Patrice Huerre, psychiatre des hôpitaux, psychanalyste, coordinateur national de la pédopsychiatrie (CLINEA), président de l’Institut du virtuel

Problématiques

Panorama et enjeux des mondes numériques

Benoît Virole, psychologue, psychanalyste, Paris

Vous avez dit cyberculture ?

Patrice Huerre, psychiatre des hôpitaux, psychanalyste, coordinateur national de la pédopsychiatrie (CLINEA), président de l’Institut du virtuel

Le virtuel techno-anthropologique

Christian Fauré, ingénieur et philosophe, membre du conseil d’administration de l’association Ars Industrialis

Ouverture et risques

Comment la faiblesse de la médiation parentale sur Internet favorise chez les préadolescents le développement d’une pensée magique

Sophie Jehel, maître de conférences en sciences de l’information et de la communication, université Paris 8 Vincennes-Saint-Denis, chercheur au CEMTI (Centre d’étude sur les médias, les technologies et l’internationalisation)

Le virtuel et ses avatars

Marc Valleur, psychiatre, chef de service du centre Marmottan, Paris 17e

Elizabeth Rossé, psychologue, centre Marmottan

Internet, sexualité et adolescence

Yann Leroux, psychanalyste, docteur en psychologie, Gradignan

Pratiques

Des jeux et des clics pour la remédiation cognitive

Claudine Wierzbicki, psychologue, docteur en psychologie du développement, expert en recherche et développement des éditions du Centre de psychologie appliquée (ECPA), Paris

La médiation vidéo-ludique en psychothérapie

Véronique Donard, psychologue, psychanalyste, psychothérapeute, directrice de l’équipe de recherches en cyberpsychologie (ERC), département de recherches de l’Ecole de psychologues praticiens (DREPP)

Eric Simar, psychologue accompagnant TEACCH, membre de l’ERC (DREPP)

L’art-thérapie et les mondes virtuels

Isabelle Roy, art thérapeute, Paris

Perspectives

Sexualité, affect et monde virtuel : au-delà de l’épreuve de réalité

Sylvain Missonnier, psychanalyste, professeur de psychologie clinique de la périnatalité à l’université Paris-Descartes-Sorbonne-Paris-Cité, directeur du laboratoire PCPP (EA 4056)

Rêveries et rêvasseries assistées par ordinateur

Serge Tisseron, psychiatre, psychanalyste, docteur en psychologie à l’université Paris-Ouest-Nanterre

Les tribunes

Post-scriptum

Les mensonges sous le poids du transgénérationnel. De Pinocchio à Ulysse

Véronique Masuy, docteur en psychologie clinique, psychologue clinicienne, thérapeute familiale psychanalytique ADTFA, CMP infanto-juvénile, Toulon

L’enfance de l’art

Robert Schumann, poète de l’enfance

Antoine Leblanc, pédiatre

En direct des pratiques

Double regard lors d’une consultation d’adoption 

Anne de Truchis, pédiatre, praticien attaché à la Consultation d’orientation et conseil en adoption (COCA), hôpital André Mignot, Le Chesnay, praticien hospitalier, service de périnatalité, hôpital du Vésinet, Le Vésinet

Proposition d’un cadre pour les enfants en difficulté d’apprentissage du langage écrit

Alain Noble, psychologue scolaire, circonscription de Darnétal, Seine-Maritime

Le psychologue et l’accompagnement des professionnels en institution : un voyage

Camille Docquir, psychologue clinicienne, titulaire d’un contrat doctoral, laboratoire de psychologie clinique et psychopathologie, université Paris-Descartes-Sorbonne-Paris-Cité

Le cabinet de lecture

René Girard, l’impensable violence

Pascal Coulon