Depuis 1997, Enfances et Psy, par ses colloques et sa revue, est un espace d’informations, d’échanges, de débats sur les questions actuelles, les avancées théoriques et le développement des pratiques professionnelles concernant l’enfance et l’adolescence aujourd’hui dans les domaines de la psychopathologie, du soin, de l’éducation, du judiciaire et du social.
En savoir plus »


Illustration pour le colloque : De la dépendance à l’autonomie : la théorie de l'attachement Notre dernier colloque

De la dépendance à l’autonomie : la théorie de l'attachement

Vous avez participé au colloque ? Cliquez ici pour envoyer vos remarques

Le 2 décembre 2016 à l'Espace Reuilly, Paris. 21, rue Hénard 75012
Métros Montgallet, Reuilly-Diderot, Daumesnil - Bus : 46

Télécharger le programme
Télécharger le bulletin d'inscription

Éditos

Décembre 2016

La loi du 14 mars 2016 relative à la protection de l’enfant : quelles avancées ?

Pourquoi cette nouvelle loi sur la protection de l’enfant promulguée le 14 mars 2016 ? La précédente datait du 5 mars 2007 et avait pour but de donner un cadre général à la protection de l’enfance, d’améliorer la prévention et le signalement des ...


Septembre 2016

Deux lettres ouvertes au Président de la République

Dans ses éditoriaux ou ses numéros, enfances & psy a évoqué la question de l’autisme à plusieurs reprises (n° 60-2013, n° 53- 2011, n° 46-2010) pour souligner à quel point la polémique passionnelle sur les approches conceptuelles et thérapeutiques, les attaques caricaturales contre ...


Juillet 2016

Pour la défense d’une orthophonie de secteur

Sur 22 744 orthophonistes, seuls 1 718 exercent encore dans la fonction publique hospitalière, chiffre qui ne correspond qu’à 950 temps pleins, et recouvre donc une majorité de contractuels qui n’exercent qu’à mi-, tiers- ou quart temps dans leur service (source : ...


Novembre 2015

L’adolescence et l’extrémisme

Le chemin de l’adolescence est difficile. L’adolescent est pris entre des exigences contradictoires : la satisfaction immédiate de ses désirs et de ses pulsions qui souvent le mettent en marge du lien social, et, à l’opposé, un désir de s’intégrer ...